Langue : 
Devise :   $ - USD
Invest c'est aussi
Devenir partenaire
Contact France
Rodolphe Furnari
Tél port : 06 27 56 36 68
Fabrice Vandenhende
Tél FIxe :09 81 77 97 85
Contacter un conseiller
Mon compte
Connectez-vous ou
inscrivez-vous !
S'inscrire
Vos dates de séjour
Vos dates de séjour
Reduisez vos IMPOTS
Dollar Canadien
Dollar Canadien
(CAD)
Dollar américain
Dollar américain
(USD)
1 CAD = 0.7832 USD
1.2769 CAD = 1 USD
Actualité
30/10/2017 | www.lesaffaires.com
Un nouveau projet de 100 M$ à L'Île-des-Soeurs Décidément, les derniers jours auront été fastes pour le développement immobilier à...
Vous recherchez...
Type de bien :
Budget :
Surface :
D'autres villes disponibles :
Invest Dallas Invest Las Vegas Invest New York Invest Miami Invest Orlando Invest Los Angeles Invest Detroit Invest Atlanta Invest Bali Invest Marrakech Invest Thaïlande Invest Espagne Invest Portugal Invest Ile Maurice
Actualité
30/10/2017 | www.lesaffaires.com
Immobilier: Le grand retour de la confiance Le rapport Emerging Trends in Real Estate 2018, publié aujourd’hui par PwC, ne recèle pas de grandes surprises. De fait, le secteur...

Québec économique

Présentation économique du Québec

QUEBEC ECONOMIQUE
 
L'économie du Québec est une économie post-industrielle moderne et ouverte qui a longtemps maintenu une balance commerciale positive. Depuis la signature de l'accord de libre-échange entre le Canada et les États-Unis (ALE) en 1987, les exportations du Québec vers le territoire américain ont considérablement augmenté.
Le PIB du Québec s’élève à 248,4 milliards USD à parité de pouvoir d'achat (PPA), soit 19,0 % du PIB canadien. Bien que 94e dans le monde au chapitre de la population pour la même année, le Québec occupe ainsi le 44e rang pour ce qui est de la taille de son économie, derrière la Norvège (40e), la Suisse (35e), l’Autriche (34e), la Grèce (31e), la Suède (30e) et la Belgique (27e), mais devant le Portugal (45e), le Danemark (51e), l’Irlande (53e), la Finlande (55e) et la Nouvelle-Zélande (60e). Le produit intérieur brut par habitant du Québec atteint 32 051 USD PPA, derrière la France, le Japon et Bahreïn, mais devant l’Espagne, l’Italie et la Grèce.
En tenant compte de l’ensemble du commerce extérieur de biens et de services, y compris le commerce interprovincial du Québec qui vaut 39,6 % des exportations vers toutes les destinations, les exportations du Québec s’établissent à 51,8 % de son PIB.
Comme la plupart des économies des pays industrialisés, celle du Québec repose majoritairement sur le secteur des services. Le secteur manufacturier y est également très important, figurant au second rang. Environ 85 % des exportations québécoises sont destinées aux États-Unis. Les relations économiques entre le Québec et la France sont importantes :  environ 17 000 Québécois sont employés dans 470 entreprises françaises au Québec, et 26 000 Français travaillent dans 154 entreprises québécoises en France.
 
Commerce extérieur
 
Exportations

Le Québec exporte à l'étranger pour 89,2 milliards de $ US  et, par conséquent, il est le 40e exportateur de biens et services sur les marchés internationaux.
Produits alimentaires : 3340 millions USD
Bois et papier : 9902 millions USD
Textile : 3045 millions USD
Minéraux et produits miniers : 10598 millions USD
Produits chimiques et pétrochimiques : 3877 millions USD
Machinerie et outils : 4581 millions USD
Matériaux de transport : 15750 millions USD
Produits électriques, électroniques et de télécommunications : 7172 millions USD
Electricité : 832 millions USD
Produits non-catégorisés : 9146 millions USD
 
 
Part des exportations québécoises dans les exportations canadiennes :
Haute technologie : 43,5 %
Moyenne-haute technologie : 7,9 %
Moyenne-faible technologie : 24,5 %
Faible technologie : 26,8 %
Total : 16,6 %
 
Produits alimentaires
 
Les exportations québécoises de produits alimentaires ont augmenté de 75 % entre 1999 et 2002, atteignant 3,6 milliards de dollars. Plus de 150 pays ont importé de ces produits, dont 88 % avec trois partenaires,  les États-Unis (75,1 %), l’Union européenne (5,5 %) et le Japon (7,4 %). Les produits les plus exportés sont le porc, les préparations alimentaires diverses, produits agricoles et alimentaires divers.
 
Importations
 
Les importations à l'étranger de 105,0 milliards de $ US valent au Québec le titre de 38e importateur mondial de biens et services.
Part des importations québécoises dans les importations canadiennes :
Haute technologie : 25,9 %
Moyenne-haute technologie : 13,3 %
Moyenne-faible technologie : 19,1 %
Faible technologie : 18,5 %
Total : 19,3 %
 
Produits alimentaires
 
Les importations québécoises de produits alimentaires ont augmenté de 87 % durant la période de 1999 à 2002, atteignant 3 milliards de dollars. Plus de 155 pays ont exporté de ces produits. Les États-Unis, à eux seuls, en ont exporté 28 % et l’Union européenne en a exporté 28 %. Les principaux produits importés sont les préparations alimentaires diverses, les boissons, les fruits et les noix ainsi que le cacao, le café et le thé.
 
 
Activité économique
 
Ressources naturelles
 
Malgré leur place plus réduite qu'elle ne l'a été dans le produit intérieur brut québécois, les ressources naturelles et l'énergie demeurent très importantes pour son économie. Le Québec dispose en effet d'un territoire riche en ressources hydrauliques, en forêts de conifères de toutes sortes et en minéraux. Le sort de certaines régions est étroitement associé à l'extraction et à la transformation des matières premières.
 
Hydroélectricité
 
 
L'abondance des ressources hydriques du Québec lui permet d'exploiter l'énergie hydroélectrique. Elle a aussi contribué à l'essor industriel de certaines des régions du Québec, en particulier en Mauricie, au Saguenay–Lac-Saint-Jean et sur la Côte-Nord.
L'État québécois, par le biais de sa société d'État Hydro-Québec, développe ce potentiel depuis la fin des années 1940 avec des investissements massifs dans 59 aménagements hydroélectriques qui avaient  une puissance installée combinée de 34 118 MW. Dotée d'une abondante production d'énergie renouvelable disponible à bas prix, Hydro-Québec a remis à son actionnaire unique, le gouvernement du Québec, la somme de 9,2 milliards de dollars en dividendes au cours des derniers exercices et ce, malgré des tarifs d'électricité qui figurent parmi les plus bas en Amérique du Nord.
La consommation moyenne des abonnés résidentiels et agricoles d'Hydro-Québec, qui s'établit à 16 974 kWh par année, est relativement élevée en raison de l'utilisation de l'électricité pour le chauffage dans 68 % des résidences. Cette préférence pour l'hydroélectricité, l'énergie primaire la plus utilisée au Québec avec 40,4 % de la consommation finale, offre aussi certains bénéfices environnementaux. Malgré le climat très froid en hiver, les résidences québécoises ne sont responsables que de 5,5 % (4,65 Mt éq. CO2) des émissions de gaz à effet de serre au Québec . Durant la période allant de 1990 à 2006, les émissions du secteur résidentiel au Québec ont même chuté de 30%.
 
Forêts
 
La province a d'abondantes ressources forestières renouvelables. La forêt occupe près de 760 000 km2 et génère des coupes de 55 millions de m3 annuellement.
L'industrie des pâtes et papiers et autres produits du bois génèrent plus de 18 milliards annuellement. La foresterie occupe la seconde position en termes d'exportations (11 milliards) et est la source principale d'industrie manufacturière dans plus de 250 municipalités.
Elle traverse actuellement une très grave crise, causée principalement par la conjonction de quatre facteurs défavorables:
-          forte plus-value du dollar canadien par rapport au dollar américain
-          réduction des volumes de coupes forestières décrétées par le Gouvernement du Québec, motivée par une surexploitation de la forêt
-          diminution (cyclique) de la demande mondiale de papier
-          baisse importante des mises en chantier domiciliaires aux États-Unis.
-           
L'Abitibi-Témiscamingue a été la première région à voir un boum minier. Depuis, les régions de Matagami, Chibougamau, Saguenay–Lac-Saint-Jean, Grand-Nord et de la Côte-Nord ont été explorées.
 
Mines
 
Le Québec est un important producteur minier.  Il était le plus important producteur de zinc et le deuxième plus important producteur d'or et de minerai de fer au Canada. Il était aussi le deuxième producteur de niobium au monde et le troisième producteur de dioxyde de titane. La province comporte 27 mines actives, près de 200 sociétés d'exploration minière et 12 usines de première transformation (4 fonderies et affineries, 4 cimenteries, 3 usines de production de chaux et une usine de production d'argile). Environ 30 minéraux sont exploités, les plus importants étant le minerai de fer, l'or, le nickel, le titane, le niobium, le zinc, le cuivre, l'argent et la pierre. Les investissements miniers ont dépassé les 2 milliards de dollars dont environ 500 millions de dollars uniquement pour des activités d'exploration et de mise en valeur. L'industrie générait 15 000 emplois directs et la valeur des expéditions minières a atteint 6,8 milliards de dollars.
 
Agriculture
 
Un élevage laitier dans la région de Trois-Rivières.
Le secteur de l'agriculture employait 58918 personnes au Québec.
Malgré le climat hivernal rigoureux qui écourte la saison des récoltes, la vallée du Saint-Laurent est une région agricole fertile et propice à une variété de cultures. On y produit entre autres des fruits, des légumes, des céréales, et des fourrages.
Les productions animales sont concentrées autour de la production laitière et de l'élevage. Depuis une vingtaine d'années, le secteur de production porcine a connu une expansion considérable. Le Québec produit également des volailles, des œufs, du bœuf et de l'agneau.
Le Québec a la particularité d'accueillir sur son territoire une grande quantité d'érables à sucre. Le Québec est le premier producteur mondial de sirop d'érable, loin devant le Canada et les États-Unis.
 
Aérospatiale
 
Le siège d’Air Canada
L'industrie aérospatiale du Québec se classe au 6e rang mondial pour sa valeur de production. Montréal fait partie des trois plus grands centres en aérospatial avec Seattle et Toulouse; pour sa densité d'emploi en aérospatial, elle est en deuxième position après Seattle. Le secteur aérospatial comptait environ 260 compagnies employant quelque 40 000 personnes. Divers organismes internationaux ont établi leur siège social au Québec, notamment l'Association internationale du transport aérien et l'Organisation de l'aviation civile internationale.
 
Aluminium
Le Québec est le troisième producteur mondial d'aluminium derrière la Chine et la Russie, avec 7 % de la production mondiale. 92 % de l'aluminium canadien est produit au Québec grâce aux ressources hydroélectriques. Trois groupes sont implantés dans la province : Rio Tinto, Alcoa et Aluminium Alouette.
Découvrez dès à présent nos biens
Investir dans l’immobilier à Montréal, au Québec.
 
Outre des ressources naturelles très importantes, une bonne qualité de vie et une proximité des Etats-Unis, l’achat immobilier au Québec présente des conditions avantageuses incomparables.
 
Entre programmes neufs et programmes anciens, entre sites culturels et sites naturels, le Québec dispose d’une offre immobilière variée, pouvant répondre aux exigences et aux budgets des acquéreurs francophones qui achètent pour leurs vacances, pour louer ou pour y habiter directement.
 
Acheter  un appartement, une maison ou une villa à Montréal au Québec est donc une excellente opération immobilière.
 
Avec un cadre juridique et fiscal favorable aux propriétaires immobiliers, de bonnes infrastructures, des prix au m² attractifs, et de bonnes rentabilités locatives, le Québec est une destination qui attire de plus en plus d’investisseurs étrangers et francophones à la recherche d’opportunités pour diversifier et faire prospérer leur patrimoine.
 
Notre équipe française INVEST Montreal est spécialiste en matière de vente immobilière, d’investissement immobilier et de suivi des ventes de logements pour français et francophones à Montréal et au Québec. Grâce à une implantation locale solide, elle vous conseille, vous épaule et peut prendre en charge aussi bien la gestion locative de votre bien immobilier que vos démarches administratives (défiscalisation, visa…) sans oublier la réalisation d’éventuels travaux d’entretien ou de réparation dans votre habitation.
 
Pour un investissement immobilier rentable et serein à Montréal et au Québec, reposez-vous sur notre savoir-faire et notre engagement à vous satisfaire.